Le torchon brûle entre le Roso et le conseil général !

 

Rien ne va plus entre le Roso et le conseil général. Le Regroupement des organismes de sauvegarde de l'Oise (Roso), qui rassemble près de soixante-quinze associations de défense de l'environnement, a été écarté des deux commissions consultatives mises en place pour la révision et l'élaboration des plans départementaux de gestion des déchets du bâtiment et des déchets non dangereux.



Association agréée pour la protection de l'environnement, le Roso avait manifesté dès le 27 octobre dernier, sa volonté d'intégrer ces commissions. Trop tard selon le conseil général. Dans une lettre adressée à Didier Malé, président du Roso, le directeur général des services explique que « le conseil général a d'ores et déjà arrêté la liste des associations qui feront parties des commissions consultatives. » Un argument difficilement recevable selon le Roso. L'association affirme que les compositions des commissions n'ont été arrêtées que les 15 et 28 novembre, soit trois semaines après sa demande. « Il est fait manifeste que le président du conseil général ne veut pas voir le Roso dans ces deux commissions » regrette Didier Malé qui annonce un recours contre ces arrêtés.

Les tensions entre le Roso et le conseil général remontent à avril 2012. A l'époque, le département avait décidé de ne pas reconduire les 2 000 € de subventions auxquels l'association avait droit depuis plus de quinze ans.

 

LE HERISSON D'HALATTE   3, le FIEF  60700 FLEURINES 

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com