Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre

Fleurinoises, Fleurinois

 

L’enquête publique sur le PLU (Plan Local d'Urbanisme) de notre village, est au cœur de l’actualité et du futur du village. Elle est ouverte aux critiques et propositions des habitants de Fleurines jusqu’au 4 janvier 2020 à 12h dernier délai.

L’avenir de votre village vous tient sûrement à cœur et vous  souhaitez vous exprimer. N'hésitez pas à aller déposer vos observations auprès du commissaire enquêteur le 4 janvier, ou en mairie sur le registre ou par l'intermédiaire de la boite mail de la mairie.

 

Notre association a  des positions contrastées au regard du PLU proposé et des avis rendus par les différentes administrations.

 

Nous adhérons au choix fait de l’augmentation démographique qui permettra au village de renouveler sa population, de maintenir et/ou augmenter les services, de garder la dynamique qui anime le village autour de ce cadre que nous apprécions tous, et qui sera un argument supplémentaire pour la bonne valorisation des biens dans la commune.

 

Du fait de la nécessaire préservation des surfaces de terres agricoles, les zones à urbaniser pour les habitations nous conviennent, excepté l’implantation de l’extension de la zone d’activités au nord ouest qui doit respecter les 50 m de la lisière de la forêt.

 

Les règlements des différentes zones ne prennent pas assez en compte la protection des sites classés tels que le prieuré de Saint Christophe et la butte de saint Christophe. Les paysages doivent être mieux protégés. Le règlement de la zone N pour la partie contigüe à la zone UH doit être renforcé pour éviter la transformation du paysage en cet endroit déjà en cours. Pour la zone UP, il ne faudrait pas construire de bâtiments le long de la rue de Verneuil afin ne pas masquer la vue des glacis agricoles et se réferrer à l’avis de la mission régionale pour l’environnement. Il faut également protéger les zones boisées comme le site de « La montagne » ainsi que le site de la vallée des peaux rouges lieux ou la bio diversité doit être mieux recensée.

 

La mise en sens unique de la circulation dans le centre bourg est une bonne chose, excepté l’autorisation pour les 2 roues à aller à contre sens. Tout le monde doit jouer le jeu et rouler dans le bon sens et à la vitesse prescrite. Par contre, mis à part une matérialisation au sol de places de stationnement, il n’y a pas de création de places de stationnement, plutôt une baisse du nombre au regard du nombre de voitures stationnées dans la rue actuellement.

 

Les mobilités et leurs évolutions dans les 15 ans à venir doivent faire l’objet d’un projet sérieux, inexistant dans ce document  pour sécuriser les déplacements des Fleurinois dans le village et pour assurer aux Fleurinois la possibilité de relier les autres communes à la bonne fréquence toute l’année.

 

Les infrastructures adéquates doivent être mises en place pour contenir et réduire la circulation des poids lourds et surtout réduire leurs nuisances, non seulement sonores mais aussi dégradantes pour les chaussées, les bâtiments des riverains et leur santé. Même si la municipalité n’est pas la seule à pouvoir agir, elle doit donner l’exemple pour défendre les Fleurinois.

 

Le projet pour l’assainissement dans Fleurines part d’un bon principe, avec la généralisation du réseau séparatif, mais a-t-on fait l’étude adéquate des sols si tout le monde pratique l’infiltration ? Le projet ne dit pas comment va se dérouler le passage du réseau unitaire au réseau séparatif eaux usées/eaux pluviales pour les constructions existantes. Et à la charge de qui ? et quand ?

En ces temps de ressource rare, pourquoi ne pas stocker les eaux pluviales qui vont être dispersées dans la nature, dans des réservoirs pour être utilisée pour l’agriculture et l’élevage.

 

L’alimentation en eau potable dans le village n’est déjà pas satisfaisante aujourd’hui pour sa quantité et sa qualité. Nous n’avons pas vu développé dans le projet les moyens à mettre en œuvre pour assurer de l’eau "potable" en quantité et qualité suffisante pour les 15 ans à venir. Il y a urgence du fait de l’ouverture de nouveaux logements dès 2020.

 

Nous sommes favorables à tout ce qui contribuera à la réhabilitation des chemins ruraux, la mise en place de voies douces dans le village, à la finalisation du tour de village que nous promouvons depuis plusieurs années et enfin la connexion de Fleurines aux trames vertes déjà existantes entre les différentes communes des alentours, tant pour les piétons que pour les cyclistes.

 

La place de l’Eglise, avec son fond de terrain, est centrale dans la vie du village. C’est le carrefour entre toutes les mobilités internes et externes au village, où doit être organisé le stationnement, la desserte des services, les livraisons, les ramassages scolaires, les rencontres des villageois, des touristes, des personnes en transit etc.. Il faut un projet fort qui prenne en compte toutes ses contraintes et qui propose une solution sécurisante pour les piétons et les cyclistes.

 

L’OAP de l’ilot Pasteur semble ne pas permettre à ses  habitants de déposer ou prendre des chargements facilement au pied de leurs logements. Les garages à vélos ou poussettes ne semblent pas possibles pour les maisons individuelles. Il faut prévoir des bornes de recharge sur les parkings pour chaque logement. Il faut prévoir une voie douce qui descend de l’ilot Pasteur vers la place de l’Eglise.

 

La zone NLC située dans la Vallée des Peaux Rouges ne devra pas être une zone source de nuisances sonores pour les riverains et les villageois.

Plus généralement, tout développement ou création ou évolution d’une activité de loisirs ou de tourisme doit faire l’objet d’une étude préalable incluant l’impact environnemental sur le niveau du bruit, la circulation, la préservation de la faune et de la flore, et les nuisances aux riverains

Aujourd'hui, du fait des phénomènes de propagation du son dû au relief du terrain, le parc aventure, en activité produit un niveau sonore variant de 35 db a l'arrêt montant à 70 db en pleine activité au niveau des habitations riveraines.

il doit y avoir concertation avec les habitants qui vivent à proximité d'une implantation de ce type.

 

Il faut mettre en place en amont du captage des bordures, des talus et des haies pour limiter le ruissellement et la boue vers le captage (drainage des traitements agricoles). La qualité de notre eau potable est en jeu. C‘est aussi l’occasion de rélargir la route  de Fleurines à Villers Saint Frambourg à cet endroit.

 

La zone UP serait l’emplacement idéal pour l’implantation des jardins partagés .

 

LE HERISSON D'HALATTE   3, le FIEF  60700 FLEURINES 

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com